Calme précaire aux Gonaives

462

Le calme est revenu aux Gonaives (Artibonite) moins d’une semaine après le drame de Liancourt .
Les policiers n’ont pas réalisé la manifestation annoncée pour ce mardi afin de protester contre la gouvernance de l’institution policière.


Si les policiers ont décliné l’offre des militants politiques de poursuivre les manifestations de rues, ils n’ont pas regagné leurs postes. Ils exigent le limogeage du commissaire municipal et une opération pour récupérer les corps des policiers tués à Liancourt.


La chaîne pénale est dysfonctuonnelle dans la région puisque le commissariat et le tribunal de première instance étaient fermés hier.


Lors de leur mouvement de protestation les policiers avaient libéré deux de leurs collègues incarcérés. Suite à ces incidents plusieurs détenus se sont évadés et des dizaines d’autres ont été tués.
Les informations ne sont pas disponibles sur le nombre de prisoniers tués. Des source proches du commissariat révèlent que de nombreux prisoniers armés avait affronté les forces de l’ordre.

LLM / Métropole Haïti

Publicité