Les policiers protestent pacifiquement

373

Les policiers haïtiens poursuivent leur mouvement de protestation en évitant les manifestations violentes dans les rues.
Cependant le pont est toujours coupé entre la hiérarchie et les agents.


Au commissariat de Pétion ville certains agents ironisent sur l’opération tornade annoncée par le chef de la Police.


En outre les policiers avaient refusé d’entendre le discours de leur chef lors des funérailles des trois policiers assassinés à Metivier.


Ces gestes témoignent de la colère des policiers mécontents de la gouvernance de leur institution.
Entre temps le chef de la Police essaie de répondre aux revendications des policiers.
Le directeur départemental de l’ouest, le directeur des renseignements et le commissaire de Pétion ville ont été limogés.


Par ailleurs les policiers des Gonaives exigent l’arrestation du maire de Liancourt soupçonné d’être un allié des bandits de Savien. Le maire Ducarmel est accusé d’avoir obtenu des fonds du chef de gang de Savien pour faire fonctionner un restaurant pour les policiers.


Le commissariat de Saint Marc est fermé dans le cadre du mouvement de protestation des policiers sur l’ensemble du territoire.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité