C’est une débandade sans précédent, se désole Samuel Madistin

278

La situation dans la région métropolitaine de Port-au-Prince est sans précédent, assure maître Samuel Madistin. Cette débandade est une première mondiale, de l’avis du président de la Fondation Jé Kléré (FJKL).
Il souligne que les gangs imposent la terreur sans idéologie et sans vision. L’anarchie totale menace la souveraineté de l’État haïtien, prévient le juriste plaidant pour  des actions vigoureuses des forces de l’ordre .
Il exhorte les Forces Armées d’Haïti (FADH) et la PNH à rétablir l’ordre et protéger les citoyens. Il faut stopper cette dérive, lance M. Madistin qui reconnait la résistance des forces de l’ordre. Il estime que la situation serait pire si les agents de l’ordre n’avaient pas repoussé les assauts des bandits contre la Banque Centrale, le Palais National , la Cimo et la DDO. Toutefois il considère que ces actions sont insuffisantes pour repousser les criminels.
À son avis c’est le laxisme des autorités qui a provoqué cette dégradation de la sécurité.
Il faudra rétablir le service d’intelligence et renforcer les forces de défense et les forces de police en vue de ramener la paix et la tranquillité.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité