Le RNDDH évoque une rébellion au sein de la police

247

Les policiers sont en rébellion contre le chef de la PNH, affirme le directeur du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH). M. Pierre Espérance soutient que la contestation de l’autorité de M. Frantz Elbé est la cause principale de l’absence de patrouilles dans les rues.
Intervenant au journal du matin de radio Métropole, M. Espérance a fait valoir que les policiers sont en colère en raison de l’assassinat de 6 de leurs collègues à Bon Repos. En dépit de plusieurs heures de résistance ils avaient été tués à cause de l’absence de renforts.
De l’avis de M. Espérance les interventions réalisées au cours des derniers jours sont l’oeuvre d’initiatives personnelles des policiers. Il cite notamment l’intervention au bas de Delmas en vue de libérer la voie publique. Il s’agissait pour les policiers de la Cimo et de la Boid d’empêcher une offensive contre leur bases.
Le défenseur des droits humains ne comprend pas pourquoi le gouvernement ne révoque pas le chef de la Police en vue de rétablir la confiance au sein des forces de l’ordre.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité