Début d’une enquête sur la mort des 5 agents de la BSAP

253

C’est une vaste enquête qui est lancée par l’inspection générale de la PNH en vue de faire la lumière sur la mort de 5 agents de la Brigade de Surveillance des Aires Protégées (BSAP) le 7 fevrier 2024. Le Protecteur du Citoyen, M. Renan Hedouvile,  indique que l’inspection générale a mis sur pied une commission d’enquête indépendante. 
Il est préoccupé par des faits troublants.
Il se demande pourquoi les corps ont été déplacés sans un constat d’un juge de paix. De plus il ne comprend pas pourquoi les corps ont été enfouis dans une fosse commune. S’agit il de manoeuvres visant à rendre le crime parfait,  s’interroge le Protecteur.
De nombreuses interrogations ont été soulevées sur les causes de ce drame.  Un haut cadre de la BSAP accuse un haut gradé de la PNH d’être impliqué dans le drame. Pour lui les 5 agents ont été assassinés.
Entre temps  les avocats des parents des victimes dénoncent des manoeuvres visant à bloquer une procédure judiciaire contre les présumés coupables. Pour maître Evel Fanfan le gouvernement s’est acharné contre la BSAP en raison de son support à la construction du canal sur la rivière Massacre.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité