Des Commissaires du Gouvernement sous le feu des critiques du Ministère de la Justice

398

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique a émis une lettre de blâme à l’encontre des commissaires du gouvernement de Miragoâne et des Cayes, respectivement, Jean Ernest Muscadin et Ronald Richemond, vendredi 15 décembre 2023. Cette sanction fait suite à un événement médiatique qui a mis en scène les deux chefs de poursuite, prétendument engagés dans une opération visant la capture d’un individu suspect.

Le Ministère reproche au chef du parquet de Miragoâne d’avoir quitté sa juridiction pour se rendre dans une autre, arguant que les limites territoriales ne s’appliquent pas à lui. Cette action est qualifiée, dans la lettre de blâme, de mépris manifeste envers la loi, voire d’une conduite préoccupante, soulignant la gravité des deux scénarios. Le document administratif rappelle au commissaire gouvernemental Muscadin de considérer cette lettre comme un avertissement sévère du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique.

En ce qui concerne le commissaire des Cayes, le Ministère exprime son étonnement après la visualisation d’une vidéo dans laquelle Ronald Richemond interroge un propriétaire d’hôtel, accusé d’avoir hébergé des criminels et facilité leur évasion. Le Ministère estime que cette procédure ressemble davantage à celle d’un journaliste offrant à un présumé coupable l’occasion de se justifier, plutôt qu’à un interrogatoire conduit par un commissaire du gouvernement cherchant à établir la vérité.

La lettre de blâme, signée par la ministre de la justice, Emmelie Prophète-Milcé, met en lumière ces pratiques non conformes aux responsabilités officielles des commissaires du gouvernement et rappelle l’importance du respect des lois et des procédures pour garantir l’intégrité du système judiciaire.

Marvens Pierre

Publicité