Des gangs accordent une trêve

538
in Port-au-Prince, Haiti, Friday, May 31, 2019. ( Photo/Dieu Nalio Chery)

Les résidents du Bel Air semblent bénéficier de la trêve entre les groupes armés. Certains déplacés sont confiants et ont regagné leurs domiciles.

Preuve d’un retour à la vie normale, les véhicules de transport en commun ont recommencé à fréquenter cet axe routier qui relie le centre de la capitale à plusieurs quartiers et communes notamment Delmas.


C’est également la trêve au sud de la capitale entre les gangs de Grand Ravine et Ti Bois.


Un calme précaire règne à Carrefour où les activités économiques ont repris à la faveur de la disponibilité de l’essence dans les stations.


Les autorités municipales et policières ont interdit les festivités de quartier pour éviter d’éventuels fusillades.


Cependant au nord de la capitale les violences se sont ibtensifiees. L’ex president du CEP, M. Pierre Louis Opont, est toujours aux mains de ses ravisseurs qui réclament une rançon d’un million de dollars. Le chef de gang Vitelhomme Innocent fait régner la terreur dans la zone de Torcel et des environs. En début de semaine l’ambassade américaine avait alerté sur les risques d’une nouvelle hausse des violences notamment dans la zone de Tabarre.


Au cours des dernières semaines certains cas de lynchage de bandits ont été enregistrés. A Ganthier en début de semaine deux bandits ont été tués par une foule en colère.

Les habitants les avaient identifié comme des membres de groupe armé.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité