Des journalistes crient leur raz le bol contre le kidnapping

283

Des directeurs d’opinion, des leaders d’organisation de défense des droits humains et des journalistes appellent à une mobilisation contre le phénomène du kidnapping.
C’est inacceptable, a dit Mme Lilianne Pierre Paul, directrice de radio Kiskeya en participant à une marche contre l’enlèvement de Pierre Louis Opont.


L’ancien president du CEP est séquestré depuis 28 jours par le gang Krazé Barrière.
Mme Pierre Paul appelle à une révolte des citoyens. Nous continuons à lutter contre ceux qui privent les gens de leur liberté et en plus veulent les déposséder de tous leurs avoirs.
Nous entendons poursuivre le combat pour libérer Haïti de ce cancer, a t-elle, ajouté tout en exprima t da solidarité avec Mme Marie Lucie Bonhomme Opont, épouse de M. Pierre Louis Opont, co propriétaire de Télé Pluriel.


Même s’il s’agissait de l’expression d’une solidarité dans le secteur des médias, les directeurs d’opinion ont exprimé leur indignation contre le kidnapping en général.


Mme Opont s’est dit préoccupée par l’état de santé de son époux qui n’a pas eu accès à ses médicaments pendant 26 jours. Les ravisseurs ont accepté de recevoir les médicaments le week-end écoulé.
C’est la plus grande épreuve de ma vie, a dit Mme Opont qui avait été enlevée brièvement quelques jours avant le rapt de son mari.
Elle appelle à faire un geste humanitaire.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité