Des milliers de personnes terrorisées par les gangs

299

Plusieurs milliers de personnes ont fui leur quartiers pour échapper à la terreur des gangs dans la zone de la Plaine du Cul-de-sac, nord de Port-au-Prince.
Des habitants de trois communes Croix des Bouquets, Tabarre et Cité Soleil sont concernés par ces violences.


Aucune statistique ne peut être considérée comme fiable et exhaustive.
Le dernier bilan partiel fait état de 39 morts, 68 blessés et 8 disparus.
En outre 23 maisons ont été incendiées.


Les résidents sur place assurent que les victimes ne pourront jamais être recensés.
De nombreux corps ont été décapités et d’autres incendiés.
Les bandits ont voulu effacer les traces des massacres.
Un résident explique que les habitants ont été systématiquement tués par les bandits lors de leur offensive.


Dans les quartiers de Butte Boyer et Blanchard les résidents font état de nombreux tués.
Dans d’autres quartiers des odeurs nauséabondes sont dégagées par des cadavres en putréfaction.


La majorité des quartiers sont déserts. Les habitants craignent de nouvelles offensives des bandits de 400 Marozos.
De plus dans les quartiers de Drouillard, Duvivier et Belle Fontaine on redoute un assaut du gang de Gabriel à Côté Soleil, qui cherche à contrôler la zone.


Pris entre l’enclume et le marteau la zone de la Plaine doit compter sur la résistance des habitants et la bravoure des policiers.

LLM / radio Métropole Haïti