Guerre des gangs à la Plaine : 148 morts en 12 jours selon le RNDDH

543

Le bilan présenté mardi par le Réseau National de Défense des Droits Humains a de quoi faire frémir.

Du 23 avril au 5 mai, 148 personnes auraient perdues la vie dans le cadre des combats que se sont livrés, le gang des 400 mawozo basé à la Croix des Bouquets et celui de Chen Mechan qui contrôle la zone de Bonrepos du 23 avril au 12 mai.
L’organisme de défense des droits humains s’est ainsi livré à un décompte macabre :

47 personnes massacrées à Corridor Jo, dans la zone de Santo 2, dont les corps ont été brulés ou enterrés dans des fosses communes par les bandits ;

48 personnes assassinées à Butte Boyer et Marécage dont 17 jeunes femmes qui se trouvaient dans un hôtel à Nan Galèt ;

23 tués à Carrefour Marassa, 15 à Cité Ti Baka, 2 à Lillavois; Le summum de l’horreur étant atteint à Cité Doudoune, où 6 personnes ont été décapités.

Bref, pendant 12 jours, les groupes armés se sont livrés à une guerre sans merci et n’ont rien épargnés. 130 maison ont été incendiées dont 80 à Butte Boyer et 15 à Santo et 57 véhicules livrés aux flammes.

Le calme est revenu depuis jeudi dernier dans zone nord de la capitale, mais il reste précaire assure le RNDDH. Les habitants qui ont vécu le pire demeurent craintifs et la circulation reste très timide dans la zone, une semaine après les évènements.

AL/Radio Métropole