Des représailles mystiques envisagées après l’assassinat de Jovenel Moïse

1304

Une grande bataille mystique est en vue suite à l’assassinat du président haïtien, M. Jovenel Moïse, assure l’ex sénateur Anacacis Jean Hector, un initié du vaudou.
Il est le Premier acteur politique à faire des considérations d’ordre mystique sur le crime odieux du 7 juillet 2021.


M. Jean Hector soutient que la torture et les mutilations sont les preuves qu’un initié était impliqué dans le complot.
La destruction de l’ossature et des articulations visent à empêcher à l’âme de la victime de réaliser des représailles, explique Anacacis Jean Hector.


Houngan et dirigeant politique M. Jean Hector indique que d’habitude les parents renvoient les âmes des victimes se faire justice.
Dans le cas de Jovenel Moïse il sera très difficile, dit-il faisant référence à une incapacité de se déplacer.


Toutefois il n’exclut pas totalement cette possibilité.
Ces techniques sont connues de tous les hougans, martèle M. Jean Hector doutant qu’un initié étranger puisse réaliser l’opération.


Il affirme que le président Moïse était comme lui un initié.
Il servait Bossou 3 cornes et Ogou féraille, révèle M. Jean Hector faisant valoir que M. Moïse aurait été fragilisé par les nombreux crimes commis durant son administration.


Lorsque des représailles mystiques sont réalisées les auteurs du meurtre sont tués par des maladies incurables ou un accident de la circulation.


Interrogé sur l’enquête le dirigeant de Lapeh estime que les auteurs intellectuels ne seront pas appréhendés.
C’est comme pour l’assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy, argue t-il.

LLM / radio Métropole HaïtiD