Fantôme 509 dans le collimateur de la PNH

1921

    

Selon les autorités policières, ces individus armés et dangereux membres du groupe terroriste fantôme 509 sont activement recherchés  pour crimes, assassinats destructions de biens publics et privés entre autres.

La police annonce également que tous l es membres de ce groupes sont désormais révoqués de l‘institution.

Le groupe Fantôme 509 est considéré par l’ambassade américaine en Haïti, comme une organisation criminelle.

Dans un message d’alerte publié sur son site l’ambassade a fait remarquer que ce  groupe est connu pour ses actions violentes et sa capacité à se relocaliser rapidement.

Il faut souligner que  la Fondation Je Klere  avait exprimé ses préoccupations par rapport aux agissements du groupe Fantôme 509 qui continue d’imposer ses lois à P-au-P.

Marie-Yolène Gilles qualifie de grave le fait que le groupe Fantôme 509 s’arroge le droit d’entrer de force dans des commissariats pour libérer des policiers en contravention avec la loi.

La militante en faveur des droits humains estime que ces individus armés ont un discours et des agissements qui prônent la suprématie de la force sur le pouvoir civil, l’éducation, le droit et la justice

De son coté, l’Action Internationale pour les Droits Humains (AIDH) annonce dans un tweet, qu’elle est très préoccupée par les agissements inhumains et anti-democratiques du groupe dénommé « Fantôme 509 ».

 Elle appelle le Conseil Supérieur de la Police Nationale à assumer ses responsabilités.

Publicité