Gary Victor dénonce le cynisme incroyable du gouvernement

325

70 personalités du secteur culturel et des médias tirent la sonette d’alarme face aux atrocités des gangs.
Dénoncant la passivité du gouvernement ces intellectuels notamment Yanick Lahens, Gary Victor, Louis Philippe Dalembert, Michel Soukar, Jacky Lumarque, appellent la population à la mobilisation.


M. Gary Victor, natif de Carrefour feuilles, s’indigne de la terreur imposée par les gangs dans ce quartier.
Des bandes de sauvages ont lancé des attaques gratuites sans raison contre de paisibles citoyens.


M. Victor déplore le cynisme incroyable du gouvernement qui n’a adopté aucune disposition pour venir en aide aux résidents de Carrefour Feuilles et de Savane Pistache.
Pendant plusieurs mois les policiers et les résidents de la zone ont résisté aux assauts des bandits mais il n’y a eu aucun support.


Les gangs ont lancé des offensives simultanés à Tabarre, Carrefour feuilles et Solino.
M. Victor est préoccupé par cette coïncidence drôle et préconise une révolte des citoyens afin de se défendre.


L’écrivain, qui a reçu maintes distinctions, ne place pas de grands espoirs dans la force multinationale.
Pour lui il s’agit d’une comédie rappelant l’échec de la Minustah.
À ses yeux le problème des gangs pourrait être réglé rapidement, en deux jours, si les partenaires internationaux avaient une réelle volonté de résoudre la crise sécuritaire.


Il croit au contraire qu’il y a un plan de l’international pour prendre le contrôle des prochaines élections et ainsi renouveler le personnel politique malsain.
Nous devons dévier ce plan malsain et macabre, lance t-il.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité