Grève des douaniers pour protester contre des kidnappings

319

Les douaniers haïtiens tirent la sonette d’alarme. Ils sont en grève pour réclamer des dispositions spéciales en vue de leur protection.

Ces fonctionnaires se considèrent comme des cibles de prédilection des bandits. Le directeur adjoint et un groupe de 5 douaniers ont été enlevés aux cours des dernières semaines.
Les ravisseurs exigent des montants exorbitants en guise de rançon.


Un porte parole de l’Association des douaniers haïtiens explique que ces fonctionnaires n’ont rien d’exceptionnel. Il reçoivent leur maigres salaires suivant les mêmes critères que les autres fonctionnaires.


Outre la perception d’être des privilégiés le siège de l’administration des douanes se trouve dans une zone rouge. Les douaniers pressent les autorités policières à déployer des patrouilles dans la zone afin de dissuader les bandits.


Il est peu probable que cette stratégie soit adoptée par les forces de l’ordre d’autant que les bandits ont intensifié leur emprise dans la zone avec l’assaut contre le tribunal de Première instance le week-end écoulé.


Les douaniers sont dans l’attente d’une réponse à leur revendications. Entre temps des cellules spéciales ont été constituées pour favoriser le débarquement de produits indispensables dont l’oxygène et les médicaments.


Au cours des derniers mois les bandits de Village de Dieu ont fait fuir les fonctionnaires de plusieurs institutions et entreprises étatiques.
Une organisation de défense des droits humains déplore que les instances de l’État fuient devant les gangs qui les pourchassent.

LLM / radio Métropole Haïti