Haïti au bord d’une catastrophe humanitaire

501

Haïti se dirige vers une catastrophe humanitaire en raison de la grave crise sécuritaire.
Une pénurie de produits de premières nécessités est notée dand plusieurs régions.


Le riz et d’autres céréales se font rare dans plusieurs marchés publics de la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Il s’agit entre autre des conséquences du dysfonctionnement du port de la capitale.
Le service d’inspection de la Douane ne fonctionne pas en raison de l’occupation de la zone du bord de mer par des gangs.


Si l’accent est mis sur le blocage du terminal de Varreux qui empêche l’acheminement des produits pétroliers. On fait le black out sur le blocage des produits alimentaires importés.


De plus des informations non officielles font état du refus de plusieurs navires de faire route vers le port de Port-au-Prince.
Il s’agit d’éviter les frais de retard de débarquement.


Parmi les produits importés qui manquent dans les marchés publics figurent l’hareng saur et la farine de blé.


Plus de 4.7 millions de personnes sont concernées par l’insécurité alimentaire selon la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA).
Les couches vulnérables basculent dans la misère extrême.


Des résidents de la région métropolitaine notent que certains clochards meurent sur les trottoirs.
On assiste à une pauperisation accélérée des classes moyennes qui concentrent toutes leurs ressources financières sur l’alimentation.

LLM / Métropole Haïti

Publicité