Himmler Rébu : il faut fusionner les différents accords

1010

Ces dernières années le colonel Himmler Rébu a multiplié les analyses. Bon nombre d’entre elles se sont révélées justes. Aujourd’hui il porte un double regard sur la situation, d’abord en tant qu’homme politique et ensuite comme ancien militaire.

Tout d’abord le leader du GREH se montre dubitatif concernant les accords :

« Il n’y pas d’accord, mais des propositions qui doivent être fusionnées. Que des gens du même bord s’entendent sur une proposition de sortie de crise commune est un minimum. Mais maintenant il doit y avoir négociation pour que le document final fasse consensus au sein de la société. »

Mais le colonel Rébu est persuadé que cette absence d’accord entre les accords met également les partenaires internationaux d’Haïti dans une position délicate :

« L’administration Biden est condamnée à faire quelque chose pour Haïti. Pour l’instant elle s’abrite sous une ombrelle internationale parce que nous  sommes incapables de dégager un leadership haïtien. »

Comme beaucoup de commentateurs de l’actualité haïtienne, Himmler Rébu a la sensation qu’une entente locale est indispensable pour sortir de l’état de crise. Un sentiment que l’on pourrait qualifier de prémonitoire, connaissant le personnage.

AL/Radio Métropole