La colère des haïtiens s’intensifie

809

Une semaine depuis que des manifestations de protestation sont réalisées contre le gouvernement sur plusieurs points du territoire .


Aujourd’hui à Delmas des manifestants ont exprimé leur colère contre des entrepreneurs. Des jets de pierres ont été lancés contre des entreprises. De nombreux manifestans ont exprimé leur aversion contre une partie des élites à leurs yeux responsables de la vie chère.
Des pare-brises de plusieurs véhicules ont été brisés pas des manifestants en colère.


Une semaine après le mouvement ne faiblit pas et semble même s’amplifier.
Ce mardi des foules ont crié leur colère au Cap haïtien, à Jérémie, à Jacmel, à Miragoane et à Petit Goave.
Les activités économiques étaient paralysées en raison de la fermeture des entreprises et institutions publiques et privées.


À Jacmel les manifestants sont désormais violents. Ils ont lancé des jets de pierres en direction de certains automobilistes.


À Jérémie les mabifestants étaient descendus dans les rues avec des assiettes et chaudières.
Les citoyens annoncent la poursuite de la mobilisation en vue d’obtenir satisfaction de leurs revendications.


Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, notamment à Pétion ville et Delmas, les rues étaient relativement désertes.
Outre la pénurie de carburant de nombreux commerçants et automobilistes évitent la voie publique par crainte de représailles des manifestants.
Les entreprises s’empressaient de baisser leur rideau de fer à l’approche de la foule.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité