La crise est plus qu’un défi sécuritaire

268

Le spécialiste en relation internationale, M. Pierre Antoine Louis, considère comme juste la mise en point du président brésilien sur la complexité de la crise haïtienne. Pour le président Lula Da Silva il ne s’agit pas uniquement d’un défi sécuritaire. 
M. Louis soutient qu’en réalité on est confronté à l’effondrement d’un état. Le président Lula a bien compris le problème d’autant que le Brésil avait assumé le commandement de la Minustah pendant 13 ans.
La crise haïtienne est évoquée lors du sommet du G 20 qui se tient au Brésil les 21 et 22 février 2024.
M. Louis a fait valoir que le secrétaire d’état américain,  Blinken, s’evertue lors de ce sommet, à mobiliser des ressources financières et des troupes pour rendre effective la mission multinationale de soutien à la sécurité.
Entre les difficultés du gouvernement kenyan et les attermoiments de l’international, le spécialiste croit qu’Haiti est pris dans un étau. 
Par ailleurs il déplore l’inaction des autorités haitiennes qui n’engagent aucun effort pour créer un couloir sécuritaire pouvant faciliter la livraison des containers entreposés à la douane de Port-au-Prince.
Le principal problème est l’absence de leadership et la démission de l’élite,  se désole M.  Louis.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité