Le CSPJ stoppe le juge Duniel Dimanche

245
Someone wearing black shirt pressing the imbalance scale on black glass desktop and black background, cheating in a lawyer's office, Concept of injustice, espionage, partiality, law.

Il a fallu mettre en branle tout l’appareil administratif pour mettre un terme de manière effective au mandat du juge instructeur Duniel Dimanche. Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et le doyen du  Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince ont multiplié les correspondances afin d’empêcher au juge de poursuivre l’instruction du dossier de corruption au CNE.
Contrairement à l’avis du juge, le CSPJ a expliqué fortement que le mandat du magistrat a pris fin le 29 janvier 2024.  Outre une mise en garde au juge,  le CSPJ a enjoint le chef de la Police de ne plus affecter des policiers à ce magistrat.
Ce sont les dernières actions du juge Dimanche qui ont fait débordé le vase. Le juge avait apposé des scellés sur des locaux du CNE en début de semaine. 
C’est la première fois que le CSPJ est contraint de signifier publiquement, la fin de son mandat à un magistrat. 
De plus le doyen du tribunal de Première instance de Port-au-Prince a ordonné au greffier en chef de distribuer à d’autres juges les dossiers traités par les juges dont les mandats sont arrivés à terme.
Même si la directive administrative concerne tous les juges elle vise au premier chef le juge Dimanche. Le CSPJ et le decanat du TPI de Port-au-Prince ont mis un terme aux actes d’enquête du juge dimanche.
L’ex president de la chambre des députés, M. Cholzer Chancy,  est  la seule personalité appréhendéé par le juge,  les autres anciens officiels et élus avaient refusé de répondre à la convocation denonçant le non-respect de la procédure.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité