La grève se poursuit à la douane

261

Les douaniers du port et de l’aéroport de Port-au-Prince ont ignoré l’ultimatum du ministère de l’économie et des finances qui leur donnait jusqu’à midi pour reprendre le travail, ce mercredi 28 juillet 2004. Au bureau du port de la capitale, les douaniers continuent de réclamer la démission du directeur général Edouard Vales Jean Laurent tout en se disant prêts à être licenciés comme l’a menacé le gouvernement. L’arrêt de travail a commencé le 15 juillet. Plus d’un millier d’agents font la grève. Cette action est qualifiée d’illégale par le ministère de l’économie et des finances. Le manque à gagner dépasserait 300 millions de gourdes.

Publicité