La moitié des juges investigués sont corrompus

585

Près de la moitié des juges haïtiens sont corrompus, c’est ce qui ressort des deux derniers rapports du conseil Supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Il ne s’agit pas d’un sondage mais d’un échantillon de magistrats sur l’ensemble des juridictions.
Dans les deux derniers rapports de certification 49 magistrats sur 109 n’ont pas été certifiés.


Ceci est un scandale, admettent deux éminents juges Jean Wilner Morin et Martel Jean Claude.
Il faudra poursuivre les investigations sur plus d’un millier de magistrats assis et debout dans les 18 juridictions.


C’est inquietant pour le système. Ce vetting offre une radiographie de la situation, admet Jean Wilner Morin, président de lAnamah.
À son avis ce scandale est utile pour la justice en particulier et le pays en général.

M. Martel Jean Claude estime que ce scandale est d’autant plus grave que les juges sont dépositaires de la souveraineté nationale et ont le droit sur la vie et les biens des citoyens.


Les deux juges soutiennent que les citoyens sont méfiants et dénoncent régulièrement des juges corrompus.
Outre l’inquiétude il faut espérer que la justice puisse être assainie à partir de ce processus.


Cependant les présidents de syndicats de magistrats émettent des doutes sur certains dossiers. Certains juges réputés honnêtes ont été mis à l’écart, regrettent ils. Ces le cas pour deux membres des directoires des associations.
Ils entendent solliciter une audience auprès du CSPJ afin de vérifier les faits reproches à ces magistrats réputés honnêtes.


Le juge Morin met toutefois un bémol redoutant que les magistrats ne deviennent des lâches et refusent des dossiers sensibles.

LL M / radio Métropole Haïti

Publicité