La Police repousse un nouvel assaut contre le Palais

412

Les forces de l’ordre ont repris du poil de la bête. Les policiers sont plus entreprenants et mettent en déroute les bandits qui s’étaient installés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Deux chefs de gang et plusieurs bandits ont été tués à Pétion ville. Au centre ville de Port-au-Prince les policiers de l’ USGPN, de l’ UDMO et du Commissariat de la capitale ont repoussé, hier, de nouveaux assauts contre le Palais National.
Les criminels avaient lancé leur offensive sur le champ de Mars. Plusieurs bandits ont été tués lors de ces affrontements qui s’étaient prolongés jusque vers 8 heures PM.
Les résidents de Turgeau, Canapé Vert et Lalue ont indiqué que des armes de guerre ont été utilisées par les assaillants.
Selon eux les bandits ont été repoussés en maintes occasions par les forces de l’ordre.
Le coordonnateur général du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), M. Pierre Espérance, estime que les unités spécialisées du Palais National, USGPN, Kat Team et USP disposent de matériels suffisants pour défendre le siège de la Présidence. À son avis les bandits ne pourront prendre le Palais sans complicité des commandants.
Il soutient que le Pénitencier National avait été assauté parce que le dispositif sécuritaire avait été curieusement déplacé.
Au cours des dernières semaines des chefs de gangs ont exigé leur implication dans les négociations devant conduire à la formation d’un nouveau gouvernement. Des menaces avaient été proférées à l’encontre des officiels et des représentants de la communauté internationale.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité