Lancement du projet Renforcement de la résilience climatique du secteur de l’eau potable dans le Sud

568

Le  Ministère de l’Environnement d’Haïti (MDE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) et la Helvetas Haïti ont lancé officiellement le mardi 28 mars 2023 le projet « Renforcement de la résilience climatique du secteur de l’eau potable dans le sud d’Haiti (RESEPSE) ».

Selon un communiqué, la cérémonie s’est déroulée à l’Hotel 22/22 à Belle-Anse en présence des officiels du Gouvernement haïtien, des autorités locales, des partenaires techniques et financiers de l’Etat haïtien et des représentants d’institutions partenaires du projet.

Financé par le Fond mondial pour l’Environnement (FME) à hauteur de 4.6 millions de dollars américains à travers le Programme des Nations Unies pour le développement ( PNUD), le projet « Renforcement de la résilience climatique du secteur de l’eau potable dans le Sud d’Haiti » sera exécuté par Helvetas Haïti et la DINEPA pour le compte du Ministère de l’Environnement.

L’objectif général de ce projet est de renforcer la résilience des communautés rurales et périurbaines vulnérables du département du Sud-Est face aux impacts prévus du changement climatique sur la disponibilité et l’accès à l’eau potable. Trois objectifs spécifiques sont ciblés par le projet RESEPSE, prévu sur 60 mois. Il s’agit d’avoir (i) une meilleure compréhension et une prise de conscience de la vulnérabilité du secteur de l’eau par rapport au changement climatique ; (ii) de renforcer les cadres réglementaires et politiques, ainsi que les capacités institutionnelles au niveau national, régional et local pour une meilleure gestion de l’eau potable dans un contexte de changement climatique  et enfin (iii) d’identifier et de promouvoir  des pratiques de conservation, de gestion et d’approvisionnement en eau potable adaptées aux conditions du changement climatique

Visant à garantir l’accès à l’eau potable en faveur des communautés et des ménages cibles,  grâce à la mise en œuvre de mesures d’adaptation au changement climatique, le projet RESEPSE sera réalisé dans les zones vulnérables du département du Sud-Est, notamment les bassins versants, les zones de recharge et les points de production d’eau, des systèmes d’alimentation en eau potable (SAEP) de Cresson à Jacmel, de Bodarie à Grand Gosier, de Préchet à Belle-Anse, de la Cascade Pichon à Belle Anse et de K-Royer à Thiotte.

Ce projet s’inscrit dans le cadre global de la décennie de l’eau (2018-2028) et de l’Objectif 6 de l’Agenda 2030 de l’Organisation des Nations Unies. Les données disponibles à date sont sans appel et montrent qu’il est crucial d’agir sur le secteur de l’eau et de l’assainissement en tenant compte des risques climatiques existants.

Publicité