L’ancienne opposition cesse de perturber les cérémonies ofdicielles

192

La cérémonie officielle de commémoration de la bataille de Vertierres, hier 18 novembre 2021, peut être considérée comme spéciale puisque c’est la première réalisée sans violences.


Les opposants au président défunt Jovenel Moïse avaient pris l’habitude de provoquer le boycott des cérémonies officielles dans le cadre de leur combat politique.
De plus des chefs de gangs ont en maintes occasions provoqué le report de certaines cérémonies.


Le 17 octobre dernier le Premier Ministre Ariel Henry n’avait pu faire l’offrande florale au Pont Rouge.
C’est de préférence le chef de gang M. Jimmy Cerisier, alias Barbecue, qui avait pu délivrer un message à la nation.


Les temps ont changé les opposants d’hier sont aujourd’hui des alliés du pouvoir dans le cadre de l’accord du 11 septembre.
Aucune mobilisation ou manifestation de rues n’a eu lieu pour nuire au gouvernement.


L’un des dirigeants de l’opposition, M. Rosny Timothée, ne décolère pas contre le comportement de ses camarades.
Il se demande si toutes les revendications populaires ont déjà été satisfaites.


Le dirigeant politique, qui a eu une présence quasi permanente sur le macadam, regrette qu’en réalité les dirigeants des partis politiques ne se souciaent que de leurs intérêts personnels.
Ils ont pu obtenir satisfaction en décrochant des postes dans le gouvernement de M. Henry, se désole t-il. .

LLM / Métropole Haïti