L’armée attristée par l’absence d’équipements

254

Le coeur n’est pas à la fête pour les militaires haïtiens qui ont commémoré hier 18 novembre 2021, le 218 ème anniversaire de la bataille de Vertières.
Les militaires haïtiens sont attristés par l’incapacité des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) à rétablir l’ordre et la sécurité publique.


Le major Eddy Marcelin a, lors de la cérémonie officielle hier au Musée du Panthéon National (Mupanah), exprimé la douleur de ses frères d’armes qui assistent impuissants aux violences quotidiennes des gangs armés.
En larmes le major a confirmé que les autorités gouvernementales n’ont pu fournir les équipements nécessaires pour mettre un terme à la terreur des gangs.


Il faut entre autre un char d’assaut, deux véhicules d’assaut et un hélicoptère de combat, a précisé le major assurant que l’ordre pourra être rétabli dans les deux semaines.
Combien coûte ces équipements, s’interroge t-il attirant l’attention sur des ressources financières importantes décaissées par l’État dans d’autres projets.
Il insiste sur l’urgence de la crise sécuritaire et l’obligation d’y remédier rapidement.



La honte nous couvre le visage. Nous avons honte de regarder la population, a dit le major en larmes.

LLM / Métropole Haïti