Le barreau de Port-au-Prince réclame la libération de Robinson Pierre Louis

314

La batonnière Mme Marie Suzie Legros a intenté une action en Habeas corpus afin d’obtenir l’élargissement de maître Pierre Louis.
Elle indique que l’arrestation a été réalisée en violation des principes légaux.


De l’avis de Mme Legros un officier de police judiciaire n’est pas compétent pour arrêter le secrétaire général du Barreau de Port-au-Prince.


Elle soutient qu’il fallait d’abord adresser une invitation à la batonière avant d’envisager l’interpellation du secrétaire général du Barreau.


Les autorités judiciaires ont fait valoir que M. Robinson Pierre Louis a été appréhendé pour des crimes dans le cadre de sa fonction de membre de cabinet du ministre de la justice.


Mme Legros refuse de considérer cet aspect jugeant que le supérieur hiérarchique de maître Pierre Louis n’était pas le ministre de la justice mais le bâtonnier.


Les responsables du Barreau dénoncent la forme de l’arrestation et ne se prononcent pas sur le fond de l’affaire.


C’est une enquête de la Police judiciaire qui a révélé l’implication de maître Pierre Louis dans les tractations ayant abouti à la libération de deux trafiquants d’armes appréhendés à Port-de-Paix.


Il est accusé entre autres de trafic d’influence et association de malfaiteurs.


L’audience en Habeas corpus a eu lieu ce mardi 26 juillet 2022 par devant le juge Bernard Saint Vil.

LLM / radio Métropole Haïti