Le gouvernement dominicain réclame la fin des mesures d’interdiction d’importation

303

Une délégation officielle dominicaine effectuera à la fin de cette semaine une visite en Haïti au cours de laquelle elle aura des entretiens avec le chef de l’état René Préval sur le dossier de la grippe aviaire.La délégation, présidée par le secrétaire d’état à l’agriculture, Raphaël Jimenez, sollicitera auprès des autorités haïtiennes la levée des mesures d’interdiction d’importation des produits avicoles dominicains. Il s’agit de la seconde visite d’une délégation dominicaine pour essayer de convaincre les autorités haïtiennes à lever les mesures. Une délégation haïtienne, présidée par le secrétaire d’état a l’agriculture, Joanas Gué, avait effectué une visite dans des fermes où le virus H5N2 avait été découvert le 20 décembre 2007. Plusieurs associations de commerçants dans la région frontalière pressent le gouvernement dominicain à trouver une solution au problème. Joanas Gué avait récemment indiqué que des techniciens locaux en santé animale travailleront avec les experts étrangers avant que le gouvernement n’adopte une position sur ce dossier. De son coté, le secrétaire d’état dominicain à l’agriculture, Raphaël Jimenez a révélé qu’un comité de crise a été mis en place.Il informe que le gouvernement achètera un million d’œufs et un million de poulet afin de les commercialiser sur le marché dominicain. M. Jimenez a précisé que son pays a démontré que les normes de sécurité sont respectées soulignant que la FAO a déjà soumis un rapport positif au gouvernement haïtien dans ce sens. Lundi dernier le premier ministre Jacques Edouard Alexis avait indiqué que le gouvernement maintient les mesures d’interdiction des produits avicoles dominicains.Il avait souligné qu’il ne s’agit pas de mesures émotionnelles mais de dispositions pour protéger la population haïtienne.

Publicité