Plusieurs secteurs sont préoccupés par la recrudescence de l’insécurité

231

Le gouvernement et les élus sont préoccupés par la recrudescence des actes de violence dans plusieurs région du pays. Le président de la Commission Nationale de Désarmement Démantèlement et Réinsertion (CNDDR), Alix Fils Aimé, note la volonté manifeste de certains bandits de reprendre les activités criminelles, mettant l’accent sur l’importance des forums de sécurité. » Des éléments armés à Cité Soleil veulent remettre en état les infrastructures des gangs », dit-il soulignant la préoccupation des autorités. Pour sa part, le président de la commission sécurité et justice du sénat, Youri Latortue, se déclare préoccupé par la recrudescence de l’insécurité. Tout en faisant état d’un manque de matériel pour les policiers, il dénonce l’absence d’un service d’intelligence nationale. » Devant ce constat d’échec les parlementaires doivent réagir », lance le président de la commission justice et sécurité du sénat qui annonce une convocation du premier ministre par la commission pour ce mercredi 30 janvier. Le dossier du dédommagement des militaires démobilisés sera également débattu lors de cette rencontre indique le sénateur Latortue qui se plaint de la lenteur de l’exécutif pour mettre en place la nouvelle force publique. De son coté, le président de la commission chargée de mettre en place une nouvelle force publique, Patrick Elie, fait état de lenteur dans le lancement des consultations sur la nouvelle force publique.Tout en faisant remarquer que la sécurité implique les aspects économiques, civil et psychologique, Patrick Elie soutient que la commission s’évertue à diagnostiquer la situation. Les responsables de l’exécutif, du législatif et du judiciaire n’ont pas encore donné leur avis sur la question. L’état n’assure pas la défense du pays particulièrement les frontières terrestres et maritime précise t-il. Plusieurs individus dont le guitariste Claude Marcelin et le maire d’Ennery, Wisnic Thomas ont été la cible de bandits armés ces derniers jours. Claude Marcelin qui a été blessé lors de l’enlèvement a remercier Dieu et les policiers qui l’avait aider dans ces moments difficile. Le maire d’Ennery a été atteint d’un projectile au bras lorsqu’il a été attaqué par un groupe de bandits.

Publicité