Le gouvernement réaffirme son soutien au déploiement de la Mission de l’OEA

199

Le parti au pouvoir Fanmi Lavalas tente de calmer ses partisans qui s’opposent à l’arrivée dans les prochains jours de la Mission technique de l’Organisation des Etats Américains (OEA) d’appui à la démocratie en Haïti. Dans une déclaration sur Radio Métropole, ce vendredi 19 avril 2002, le nouveau chef a.i. du parti au pouvoir, Jonas Petit, a dit souhaiter que toute la population coopère avec les techniciens de l’organisation hémisphérique. Jonas Petit présente les membres de cette mission qui vont travailler dans les domaines de la justice , des droits humains , de la sécurité et de la gouvernance comme les amis d’Haïti et souligne une fois de plus la nécessité de sortir au plus vite de cette crise. C’est la deuxième intervention en 48 heures d’un haut responsable Lavalas sur ce dossier . Le mercredi 17 avril 2002 , le premier ministre Yvon Neptune avait minimisé les menaces des Organisations Populaires (OP) Lavalas d’empêcher le déploiement de cette mission qu’elles assimilent à une nouvellle occupation du territoire national .

Publicité