Le haut commandement enquête sur les postes de péages des policiers

256

Les autorités policières haitiennes ont lancé des investigations sur les accusations de postes de péages installés par des policiers.  Le porte parole de la Police,  le commissaire Gary Desrosiers,  confirme que le haut commandement est touché par les dénonciations de la population. Une réponse sera donnée si les faits sont avérés, promet le porte parole.
Les cas de postes de péages de la Police ont été rapportés à Mariani (sud de Carrefour). Le coordonateur de l’APCH, M. Changeux Mehu, a révélé que des policiers détiennent 3 postes de péages qui semblent coordonner avec le poste des bandits. Il souligne que les conducteurs de camion de transport de marchandises doivent verser entre 25 à 100 mille gourdes pour traverser la zone.
Récemment la saisie d’un camion de sucre avait été évoquée comme étant la cause du kidnapping d’un juge de Carrefour.
Par ailleurs le porte parole de la PNH réitère la détermination des forces de l’ordre à rétablir la paix à Mariani.  Il s’est gardé de révéler les plans de la hiérarchie de la Police pour cet axe stratégique reliant 4 départements de la péninsule sud à la capitale.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité