Le ministre négociateur , Marc L. Bazin , presse les protagonistes de reprendre les discussions de sortie de crise

224

Le ministre chargé des négociations ,Marc Louis Bazin, prône le retour des protagonistes à la table des discussions au plus vite. M. Bazin a réitéré cet appel en marge d’une rencontre avec le chef de la mission d’appui à la démocratie de l’Organisation des Etats Américains (OEA), David Lee, le jeudi 25 avril 2002 . Pour M. Bazin, sa mission et celle de M. Lee sont complémetaires mais la crise concerne avant tout les haïtiens. A crise haïtienne, Marc Louis Bazin propose une approche haïtienne. Le ministre sans porte-feuille chargé des négociations croit pouvoir réussir là où beaucoup d’autres ont échoué. Pour l’ancien premier ministre sous le régime militaire (1991-1994), la solution à la crise électorale du scrutin du 21 mai 2000 est là, pour la trouver, il faut savoir l’approcher. Le ministre chargé des négociations dit expérimenter actuellement cette formule mais pour l’instant ,il n’est pas question de face-à-face car, aux yeux de M. Bazin, les négociations sont en veilleuse. En attendant, le ministre-négociateur essaie de combler le temps,il dit explorer des idées nouvelles, dégager de nouvelles perspectives afin de paver la voie au retour des négociations, des négociations qui doivent venir au plus vite si non l’on risque gros notamment certains acquis avec l’OEA , avertit Marc L. Bazin. Il faut aller vite mais le ministre chargé de faciliter les pourparlers avec l’Opposition ne veut pas avancer de date. Trouver une solution à la crise poste électorale, établir les bases d’une rénonciliation soutenable et aider à définir pour le pays tout entier un agenda pour la paix, voilà comment Marc Bazin définit le sens de sa mission à la tête du ministère chargé des négociations. Dans l’intervalle, en marge de sa rencontre avec Marc L. Bazin , le chef de la mission spéciale de l’Organisation des Etats Américains (OEA) qui dirigera les techniciens en droits humains, justice , sécurité et gouvernance a annoncé pour bientôt la présence des experts en Haïti. M. Lee s’est déjà entretenu avec le président Aristide, le premier ministre Neptune et les dirigeants de la Convergence Démocratique (Opposition) et a fait part de son optimisme quant au succès de la Mission .

Publicité