Le PHTK dénonce des sanctions résultant d’initiatives partisanes

328

Le chef de file du PHTK, M. Lyné Balthazar, déplore des sanctions injustifiées contre des anciens officiels haïtiens.
Il souligne que le gouvernement canadien n’a pas fourni des preuves de la culpabilité des anciens dirigeants haïtiens.


Le communiqué explique que le gouvernement canadien a des raison des croire que les anciens Chefs d’état, Premier Ministres et legislateurs sont impliqués dans l’ trafic de la drogue et des armes à feu.


Il critique la démarche des autorités canadiennes faisant valoir que seules les forces de police haitienne disposent d’informations sur les menées subversives des nationaux.
Il qualifie de partisane les sanctions des autorités canadiennes adoptées de concert avec les officiels haïtiens. De l’avis de M. Balthazar il s’agit de démarches de dirigeants visant à éliminer certains acteurs de l’arène politiques dans la perspective de prochaines élections.
Il revient à l’état haïtien de mettre l’action publique en mouvement contre les officiels ayant effectivement enfreint la loi, conclut il.

LLM / Métropole Haïti