Le Premier Ministre nie toute connivence avec les gangs

290

Le Premier Ministre haïtien, M. Claude Joseph, rejette les accusations de connivence entre des officiels et des chefs de gangs.
On ne peut évoquer la question de négocier avec les bandits avec nous, a dit le Premier Ministre faisant état de la détermination de son gouvernement à identifier, traquer et appréhender les mains cachées de l’insécurité.


Les auteurs intellectuels ne resteront pas impunis, a promis M. Joseph lors d’une interview à radio Métropole hier mercredi 16 juin 2021.


On ne peut prendre un pays en otage sur la base des intérêts mesquins, a fait valoir M. Joseph assurant avoir donné des directives claires au Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) pour poursuivre la lutte contre les gangs.
Il souligne que les forces de l’ordre ont fait montre d’efficacité au cours des dernières semaines.
Le chef du gouvernement a fait allusion à la reprise du sous commissariat de Portail Saint Joseph.

LLM / Métropole Haïti