Le président Aristide dit vouloir la fin de la crise au plus vite

191

Le président de la République , Jean Bertrand Aristide , a lancé un nouvel appel à l’Opposition pour résoudre la crise dans les meilleurs délais , le 18 mai 2002, à l’occasion de la célébration du 199e anniversaire de la création du drapeau à l’Arcahaie . Le chef de l’Etat considère comme génocidaire toute attitude visant à maintenir l’impasse actuelle qui aura deux (2) ans , ce mardi 21 mai 2002. Jean Bertrand Aristide se dit prêt à consentir des sacrifices pour obtenir une issue à la crise au plus vite . Le président dit avoir besoin de sortir le plus vite que possible de l’impasse pour pouvoir satisfaire les revendications de la population . La Convergence Démocratique renouvelle son appel au pouvoir Lavalas à créer les conditions nécessaires à la reprise des négociations . En réaction au discours du chef de l’Etat , le dirigeant de la principale coalition de l’Opposition ,Gérard Pierre Charles , estime que le gouvernement tarde à faire le jour sur les évènements du 17 décembre 2001 (attaque du Palais Présidentiel par des inconnus armés et incendie des locaux des principaux partis de l’Opposition par des proches du pouvoir Lavalas ) en refusant de mettre en branle l’action publique contre les auteurs des violences . Pour sa part, la CARICOM exhorte les acteurs haitiens à mettre un terme à l’impasse politique vieille de deux (2) ans. Le secrétaire général du Marché Commun de la Caraïbe , Edwing Carington , estime que le moment est propice à la conclusion d’un accord politique s’il s’en tient aux résultats de la récente mission OEA/CARICOM. M. Carington en profite pour exprimer sa satisfaction après le vote par le Parlement Lavalas du Traité de Chaguaramas qui ouvre la voie à l’intégration d’Haiti à la CARICOM . Le 18 mai ,fête du drapeau et de l’université , a été célébré à l’Arcahaie et à Port-au-Prince sous le thème de l’alphabétisation . Une parade a été organisée au stade Sylvio Cator en présence du président de la République et la cérémonie a été marquée par des messages sur la crise qui affecte l’université et la participation des étudiants à la campagne d’alphabétisation .

Publicité