Pénurie de médicaments et risque de catastrophe sanitaire

234

La situation est devenue catastrophique pour les malades de la région métropolitaine de Port-au-Prince en raison de la rareté de médicaments et d’intrants pour les hôpitaux. Le président de l’association des pharmaciens, M. Hugues Saint Jean, soutient que la pénurie est déjà là.
Les agences pharmaceutiques ne peuvent acheminer les médicaments dans les hôpitaux ou les pharmacies. Un des trois laboratoires locaux est fermé et les deux autres fonctionnent de manière épisodique. M. Saint Jean est en contact avec les  responsables des hôpitaux qui ne cessent d’exprimer leur préoccupations.
M. Saint Jean redoute une rupture de stock. Les agences ne peuvent s’approvisionner en raison de la fermeture de l’aéroport et du port de la capitale. Même s’il s’est gardé d’évoquer un délai M. Saint Jean fait remarquer que certaines agences disposaient de stock pour une période variant entre un et trois mois.
La situation ne cesse de se détériorer d’autant que des groupes armés ont entrepris de piller des pharmacies.
Les personnes souffrant de maladies chroniques subissent déjà de plein fouet le chaaos qui tend à provoquer une catastrophe sanitaire.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité