Le Venezuela exprime sa préoccupation face à la violence en Haïti et offre son aide pour une solution à la crise

281

Le gouvernement vénézuélien a émis mercredi son inquiétude face à la montée de la violence en Haïti, où des bandes armées ont pris le contrôle de certaines zones, et a affirmé sa volonté de contribuer à une solution à cette crise croissante. Cette déclaration survient peu de temps après une déclaration similaire émanant du gouvernement du Salvador, démontrant ainsi une solidarité régionale face à la situation précaire en Haïti.

À ce jour, la violence en Haïti a forcé plus de 15 000 Haïtiens à quitter leurs foyers notamment dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, cherchant refuge et sécurité dans d’autres régions du pays. Cette situation alarmante a incité le gouvernement vénézuélien à exprimer sa disponibilité à contribuer à une réponse concertée à cette crise humanitaire.

Dans un communiqué officiel, le Venezuela a réaffirmé son engagement envers les principes de bon voisinage et de solidarité internationale, soulignant sa volonté de travailler de concert avec d’autres acteurs régionaux et internationaux pour trouver des solutions durables à la crise en Haïti.

L’exécutif dirigé par Nicolás Maduro a plaidé en faveur d’un dialogue inclusif entre les forces politiques et sociales d’Haïti, insistant sur l’importance de parvenir à un accord politique pour la formation d’un gouvernement légitime et la réinstitutionnalisation des pouvoirs publics dans le pays.

Alors que la communauté internationale cherche des moyens de répondre à la crise en Haïti, le Venezuela a clairement indiqué sa volonté de jouer un rôle constructif dans la recherche de solutions pacifiques et durables pour le peuple haïtien.

Il convient de souligner que le Venezuela fait face actuellement à une crise économique aiguë à la suite des sanctions prises contre le pouvoir de Maduro par le bloc occidental qui ne reconnaît pas sa réélection en 2018, dont les États-Unis d’Amérique.

Marvens Pierre

Publicité