Les 10 sénateurs mis en quarantaine politique

321

Le gouvernement fait profil bas dans le dossier de fin de mandat du dernier tiers du Sénat.
Il n’y a pas eu de déploiement de policiers pour barrer la route aux sénateurs hier lundi 10 janvier 2022.


Le Premier Ministre Ariel Henry a laissé faire jugeant qu’il a d’autres cartes en main.


M. Henry a reçu l’appui des partis politiques de la coalition au pouvoir.
Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) est monté au créneau pour fustiger le comportement répréhensible des sénateurs.
Le porte parole du SDP, M. André Michel, affirme que le gouvernement n’a qu’à constater la fin du mandat des sénateurs.
Il soutient que ces parlementaires, qui avaient appuyé le renvoi de leur collègues par le président Jovenel Moïse, en janvier 2020, avaient implicitement fixé le terme de leur mandat au 10 janvier 2022.


C’est le temps de la revanche pour l’ex sénateur Nenel Cassy et ses leurs camarades de l’ancienne l’opposition.


Le gouvernement n’entend donc avoir aucune collaboration avec les 10 sénateurs. Il s’agit d’une mise en quarantaine politique.

LLM / Métropole Haïti