Les sénateurs plaident pour leur survie

243

Le lundi 10 janvier 2022 a eu lieu la rentrée parlementaire. Il ne s’agit pas du début d’une nouvelle session avec des séances plénière et des résolutions, mais d’une rentrée vacancière pour le tiers du Sénat qui ne peut ni légiférer ni contrôler l’action gouvernementale.


Les 10 sénateurs haïtiens tiennent mordicus à leur sièges même si leur mandat est sans mission.
Nous ne pouvons réaliser l’assemblée nationale , a regretté le président du Sénat, Joseph Lambert, dans son discours de circonstance.


Il s’est évertué à attirer l’attention sur la légitimité des sénateurs élus par le peuple.
Le président du Sénat entend défendre son mandat ce qui lui permettra de se trouver en pôle position dans la course à la présidence transitoire.
Son principal adversaire est le Premier Ministre Ariel Henry.


Le sénateur Lambert critique à la fois le chef du gouvernement et les dirigeants de partis politiques qui prônent la fin du mandat des sénateurs ce lundi 10 janvier 2022.


Au Grand Corps il n’y a eu qu’une petite cérémonie protocolaire, ayant permis aux sénateurs d’exprimer leur refus de partir.
j’y suis j’y reste pourrait être le creddo du tiers du Sénat qui n’entend pas négocier leur maintien.
Il n’y aura pas de marchandage, a martelé le sénateur Lambert.

LLM / Métropole Haïti