Les avocats de Duvalier insatisfaits de l’ordonnance du juge instructeur

201

Les avocats de Duvalier ne sont pas satisfaits de l’ordonnance du juge instructeur Jean Carvesse préconisant un procès au correctionnel contre l’ex président à vie. Maître Reynold Georges annonce qu’il fera appel de cette décision qu’il qualifie de plaisanterie. D’une part, il soutient que les délits et crimes sont frappés de prescriptions au bout de 3 ou 10 ans et d’autre part il assure que la Cour de cassation avait déjà rendu un arrêt sur ce dossier. De plus le juriste croit qu’il s’agit d’une décision politique.Cette ordonnance s’inscrit dans le cadre d’une persécution politique visant à barrer la route à Duvalier, insiste t-il. Un autre membre du conseil de la défense de Duvalier, Osner Févry, fait remarquer qu’il y a des insatisfactions dans les deux camps.C’est une décision mi figue mi raisin dit-il soulignant que les partisans de Duvalier se réjouissent de l’abandon des poursuites pour crime contre l’humanité.Il critique la décision du juge instructeur estimant qu’elle n’est pas fondée sur le droit mais sur la sociologie. Dans le même temps, M. Févry s’insurge contre les dénonciations des organisations de défense des droits humains.Il rejette d’un revers de main l’argumentaire d’impunité faisant valoir qu’une décision de justice a été rendue dans le dossier.Les avocats de Duvalier espèrent obtenir la signification de l’ordonnance avant la fin de cette semaine. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité