Les franchises utilisées par les trafiquants d’armes

605

Les bénéficiaires de franchises douanières sont dans le collimateur de l’administration générale des douanes.
Depuis le week-end écoulé les douaniers sont tenus de passer au peigne fin les containers du circuit vert. Il s’agit du code des institutions crédibles bénéficiant de franchises.


Le nouveau directeur de l’AGD juge que c’est dans ce secteur qu’il faut intensifier les contrôles.
L’église épiscopale fait partie des institutions crédibles dont les containers ne sont pas vérifiés. La découverte d’armes et de munitions dans un container destiné à l’église épiscopale a mis la puce à l’oreille des autorités.


Cette faille du système a été exploitée par des criminels qui auraient importé de grandes quantité d’armes et de munitions pour les gangs.
De plus plusieurs bénéficiaires de franchise auraient vendu le droit qui leur a été accordé.
Les acquéreurs illégaux de ces franchises continuent de réaliser des importations au nom reconnu par l’état.


Les agents douaniers et les unités spécialisées de la Police concentrent leurs efforts sur la traque des trafiquants d’armes. Même si des statistiques ne sont pas disponibles les criminels ont transféré plusieurs centaines de milliers de munitions par jour. Les opérations sont réalisées sur l’ensemble du territoire mais les saisies importantes ont été réalisées à Port de Paix et Port-au-Prince.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité