Les gangs imposent la terreur dans les villes et les campagnes

388

Les gangs ont intensifié leur exactions au cours des derniers jours faisant régner la terreur dans les villes comme dans les régions reculées du pays. Ils commettent leurs exactions sans se soucier d’une réaction des forces de l’ordre.


Au centre ville de Delmas hier 6 personnes, se trouvant à bord d’une camionnette, ont été assassinées. Le crime a été perpétré par des bandits circulant en voiture. Les cadavres de ces marchandes ont provoqué l’effroi et la stupeur des résidents qui savent qu’ils sont sans défense face aux bandits.


Plusieurs fusillades ont été recensées au cours des derniers jours notamment à Delmas et Carrefour.


Dans le même temps, à Moreau Paye dans l’Artibonite, des bandits de Savien ont tué 3 personnes. Ces crimes provoquent le déplacement des habitants vers Saint Marc.


De leur côté les bandits de Cocorat Sans Ras ont mis en déroute une patrouille de la Police à L’Estère. Les agents de l’ordre ont dû fuir abandonnant sur place le véhicule et deux armes à feu. Les bandits avaient mis en place un guet apens à partir du cimetière de la zone.


Des paysans des les sections rurales avoisinantes ont également été la cible de la fureur des bandits.
Les habitants de toutes les communes, chassés de leurs terres par les gangs, ont trouvé refuge à Saint Marc. Les infratructures de la ville ne peuvent plus répondre à cette forte surpopulation.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité