Un opposant dénonce l’intransigeance du Premier Ministre

1028

Le chef de file de l’UNIR , M. Clarens Renois, informe qu’aucune avancée n’a été enregistrée dans les négociations au cours des dernières semaines.
Une semaine de discussions entre d’une part le Premier Ministre et d’autre part les partis de l’opposition n’a apporté rien de concret.


M. Renois dénonce l’intransigeance du chef de l’exécutif, M. Ariel Henry, qui selon lui garde sa position initiale. Il est inflexible et ne veut pas entendre parler d’équilibre de l’exécutif, se désole l’ancien candidat à la présidence.


Les dirigeants de l’opposition restent de leur côté attaché à leur formule de collège présidentiel.
Ce qui est considéré comme équilibre de l’exécutif est perçu comme une capitulation par les membres de l’accord du 21 décembre.
Le Premier Ministre reste donc arcbouter sur le monocephalisme déjà en place.


De l’avis de M. Renois ce mode de gouvernance est un échec patent.
Le problème de sécurité est un problème de gouvernance avant tout, lâche t-il évoquant les collusions entre des officiels et des chefs de gang.


Les négociations sont dans l’impasse tandis que le conseil de sécurité doit plancher sur une résolution visant le déploiement d’une force multinationale.
M. Renois annonce que les dirigeants de l’opposition envisagent de formuler de nouvelles propositions afin de montrer leur bonne foi.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité