Les grenadiers  doutent avant les éliminatoires de la Coupe du monde

362

La terreur imposée par les gangs est un fardeau pesant pour le football haïtien.  Le tirage au sort des elimantoires de la coupe du monde 2026 soulève plus d’interrogations d’ordre administrative et structurelle que sportive.
Les spécialistes font valoir que dans les conditions normales les grenadiers devraient pouvoir se tirer d’affaire lors du premier tour.  Dans le groupe C Haiti se retrouve en compagnie de Curaçao,  Aruba, Sainte Lucie et Barbade. Les Curacaolais, entraîné par l’ancien coach de la Hollande,  Dick Advocat,  seront les adversaires directs des haïtiens.
Cependant les haïtiens sont privés de sélectionneur depuis la déroute en ligue des nations. Le comité de normalisation peine à désigner le successeur de Pelegrino.
Pire les grenadiers ne disposent pas de terrain pour les deux rencontres à domicile du premier tour.
Des spécialistes ont lancé, au cours des dernières semaines une mobilisation en vue de la mise au niveau standard du parc Saint Victor du Cap Haïtien.
La deuxième ville est relativement secure et dispose d’un   aéroport international. Les binationaux qui sont en passe de rejoindre la sélection pourraient être galvanisés par la ferveur d’un public surchauffé.
L’absence des États Unis, du Canada et du Mexique,  qualifiés en tant que pays organisateurs, offre une occasion unique à Haiti de renouer avec le faste de la coupe du monde de football. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité