Retour au calme dans plusieurs villes

181

Un calme précaire règne dans plusieurs villes d’Haïti où les agents de la Brigade de Surveillance des Aires Protégées (BSAP) s’étaient rebellés contre le gouvernement.  À Ouanaminthe des barricades sont toujours visibles non loin de la base du BSAP à l’entrée de la ville. Un climat de tension est perceptible quelques heures après la manifestation des agents de la BSAP.  Les policiers étaient intervenus pour empêcher la fermeture de la Douane. La manifestation a été dispersée par les forces de l’ordre. 
Au Cap Haitien il n’y a eu aucun mouvement de rébellion.  Même si une majorité d’agents veulent appuyer l’ex directeur général,  de nombreux agents espèrent que la nouvelle commission aidera à régulariser le fonctionnement de cette agence.
À Hinche (Centre ) le calme était revenu après les troubles mardi 23 janvier 2024.  À la tête de plusieurs agents du BSAP,  M. Jeantel Joseph, révoqué de la direction de l’ANAP, avait fermé les portes du complexe administratif.
Le directeur départemental de la BSAP avait annoncé une offensive sur la capitale sans fixer de délai.
À Jérémie (Grand Anse) et aux Cayes (Sud) ce jeudi, le calme était revenu même si les établissements scolaires restaient fermés.
La BSAP est le sujet d’une grande préoccupation pour le gouvernement en raison des menaces visant le renversement du régime. Les autorités parient sur un retour au calme grâce à la prise de contrôle des membres de la nouvelle commission de normalisation.
Le Premier Ministre s’implique directement dans ce problème et s’attend dans les 30 jours à un premier rapport d’évaluation du comité.  LLM / radio Métropole Haïti

Publicité