Les quartiers Village Theodat et Tecina attaqués par des gangs

295

Des centaines de citoyens continuent de fuir leur quartier. Pourchassés, les déplacés se rendent chez des proches dans la région métropolitaine de Port-au-Prince ou en province.
Les résidents des quartiers de Theodat et Tecina ont fui leur résidences ce matin. Des bandits de Chiens Méchants ont pillé plusieurs maisons et volé des véhicules tout terrain le mardi 2 avril 2024.
Les bandits étaient en colère parce qu’ils avaient été repoussés lors de leur assaut contre la base du CBIM. Les habitants racontent une nuit horrible et cauchemardesque. Avant la fuite des résidents du quartier de Theodat, l’Organisation internationale pour la Migration (OIM) avait indiqué que plus de 50 000 personnes ont été déplacées en seulement 3 semaines dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.


Les statistiques ne peuvent raconter le calvaire des résidents de la capitale. 68 % des déplacés sont des victimes des gangs qui imposent leur loi essentiellement au coeur de la capitale. De nombreux résidents ont dû fuir le quartier où ils avaient trouvé refuge quelques semaines plus tôt.
De plus 50% des déplacés se rendant en province notamment dans la péninsule sud entendent y rester tout le temps qu’il faudra.
Il est de plus en plus difficile pour les gens des classes moyennes et vulnérables de survivre dans la capitale. La violence des gangs a provoqué un renchérissement exponentiel des prix des produits de premières nécessités.
La région métropolitaine, qui comptait plus de 3 millions d’habitants, se transforme au fur et à mesure en désert.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité