L’État va reprendre charge, prévient le Premier Ministre Conille

L’État va reprendre charge, c’est le message fort lancé par le Premier Ministre Haïtien, M. Gary Conille, au premier jour du déploiement de la mission multinationale d’appui à la sécurité. Le chef du gouvernement s’est gardé d’avoir une posture guerrière, préférant offrir une porte de sortie aux criminels.

C’est une porte entrouverte qui implique le désarmement comme première étape. Son message, l’État va reprendre charge, annonce la reprise du monopole de la violence légitime. Un message clair, en créole, pour rappeler que le chaos actuel est le résultat des actes de terreurs des gangs. 

Le brigandage actuel n’est même pas bénéfique aux bandits, juge M. Conille estimant qu’ils doivent en avoir assez du chaos qu’ils ont créé et entretenu. 

Il n’y aura pas d’affrontement si ce n’est pas nécessaire, martèle le chef  de la Primature assurant que la volonté reste inébranlable de reprendre le contrôle de notre pays.

Un message empreint d’ouverture mais avec une forte dose de fermeté. Une main tendue qui n’est nullement l’expression d’une faiblesse.

L’état va reprendre charge et réaffirmer son autorité pour que les citoyens puissent vivre en paix et en sécurité, a martelé le chef du gouvernement.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité