L’importante rencontre au Parlement sur le dossier des coopératives reportée

261

La rencontre entre les commissions Finances et Coopératives à la Chambre Basse et les instances concernées n’a pas eu lieu , le jeudi 11 juillet 2002. Elle a été annulée en raison de la présence de manifestants dans l’entourage du Palais Législatif . Cette décision prise par le président de la Chambre des Députés a provoqué la frustration de ses pairs . Rien ne faisait défaut au niveau des commissions concernées à la Chambre des Députés . Un agenda bien préparé , un matériel humain ponctuel au rendez-vous , bref de A à Z tout était fin prêt. Mais coup de théatre , les invités (le ministre des finances, le gouverneur de la Banque Centrale et le directeur du Conseil National des Coopératives) se sont inscrits aux abonnés absents . Au bord de la déception, le président de la commission finances, James Desrosin, ne trouve pas les mots pour expliquer la décision de son collègue Rudy Hériveaux de repousser une fois de plus , cette rencontre . Mais pas de différence entre ce que réprouve James Desrosin et ce qui laisse désolé le président de la commission Coopératives de la Chambre Basse, Etzer Valentin . Ce dernier non plus ne voit pas clair dans le renvoi pur et simple de la rencontre par M. Hériveaux . Mais le président de la Chambre Basse justifie sa décision pour raisons de sécurité . Rudy Hériveaux a estimé que prévenir valait mieux que guérir avec la présence aux abords du Parlement des sociétaires ruinés . Le renvoi d’une séance pour cause de manifestation dans les environs du Parlement est un fait sans précédent dans l’histoire de la 47ème législature Lavalas . Ce fait ,estiment certains observateurs, peut nuire à l’harmonie entre les membres lavalassiens du Corps Législatif .

Publicité