L’ONU veut intensifier les sanctions

599

Les membres du conseil de sécurité de l’ONU n’ont pas autorisé l’envoi de troupes en Haïti. En dépit de l’appel du chancelier haïtien lors de la réunion du 21 décembre 2022, la requête des américains a été bloquée par un veto russe.


Pour le moment le conseil ne peut utiliser que les sanctions.
Le train drs sanctions sera renforcé a annoncé le représentant du Gabon, président de la commission des sanctions.


Un comité de 4 experts sera nommé à la fin de l’année par le secrétaire général. Au début de 2023 les experts commenceront à collecter des données en vue de sanctionner ceux qui sont impliqués dans la corruption, le blanchiment des avoirs et la déstabilisation d’Haïti.


Le conseil de sécurité appelle tous les états et toutes les organisations à fournir des informations sur les acteurs politiques, économiques et de la société civile indexés.


Le comité présentera son rapport le 15 Mars 2023 au conseil de sécurité.
Il s’agit de l’implementation de la résolution 2653 du conseil de sécurité.

LLM / Métropole Haïti

Publicité