Moïse Jean Charles réclame des élections

1453

Trois semaines après l’assassinat du président Jovenel Moïse, les lignes commencent à bouger en ce qui a trait aux discussions entre les acteurs politiques.
Le chef de file de Pitit Dessalines, M. Moïse Jean Charles, affirme être disposé à participer aux prochaines élections.


Jouissant d’une forte popularité, M. Jean Charles s’était retrouvé dans les 5 premières places lors des dernières présidentielles.
L’ex sénateur Jean Charles est critique des dirigeants de l’opposition qu’il accuse de nager en eau trouble.
Le leader de gauche, est proche du président venezuelien Nicolas Maduro et condamne régulièrement les interventions des puissances étrangères dans la crise haïtienne.


L’ex sénateur plaide pour des élections avant la fin de l’année afin d’éviter une une longue transition.
Une position qui tranche avec les propositions des leaders de l’opposition réclamant une transition de 3 ans.


M. Jean Charles se présente en défenseur des couches vulnérables de la population dénoncant un comportement de prédateur des élites économiques.
Ancien conseiller de René Préval et ancien proche du chef de file de Fanmi Lavalas, Jean Bertrand Aristide, M. Jean Charles est réputé pour être un acteur politique majeur.
Il a en maintes occasions pris la posture de chef de file de l’opposition.

LLM / radio Métropole Haïti