Naomie Osaka oeuvre au développement du sport en Haiti

355

La championne de tennis japonaise d’origine Haïtienne,  Naomie Osaka,  continue de s’impliquer à fond dans le développement du sport en Haïti.  incapable de rentrer au pays en raison de la grave crise sécuritaire,  Naomie s’entretient régulièrement par visio conférence avec les enfants pris en charge par sa fondation.
Elle est un modèle pour ces enfants,  confie M. Gary Jules,  responsable de développement du centre sportif IOA.  Naomie et son père ont une passion d’aider des enfants à se lancer sur le circuit du tennis professionnel.
À Jacmel (Sud Est) le centre prend en charge une quinzaine de jeunes et forme 160 autres.
Le programme sport – étude concerne le tennis, la natation et le l’athlétisme.
Le Centre de standard international peut acceuillr des compétitions internationales,  explique M. Jules qui se garde d’évoquer le coût du programme.
En réalité c’est une vision de Maxime, le père de Naomie. Il oeuvre inlassablement depuis 1999 afin de découvrir de nouveaux talents capables de briller pour Haïti sur les circuits mondiaux.
Le Centre devra prendre en charge plus de 50 enfants pour la prochaine année académique.
L’objectif est de construire un complexe omnisports qui offrira de grandes opportunités aux haïtiens. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti

Publicité